NEWSLETTER MENSUELLE KDISOLAR – MAI 2020

Avec un mois de Mai ensoleillé annonçant la fin de la période de confinement, revenons sur l’actualité des 30 derniers jours. KdiSolar également présent sur le Résidentiel, une nouvelle centrale imposante dans les Alpes de Haute Provence, une entreprise nantaise au cœur de l’innovation technologique du PV, … Voici les grands titres du mois de Mai 2020 !

 

  • KDISOLAR AUSSI ORIENTÉ VERS LE RÉSIDENTIEL

Chez KdiSolar, nous nous engageons à vous proposer les meilleurs prix et la meilleure sélection de produits tout au long de l’année.

Aujourd’hui, nous vous présentons les références les plus adaptées pour vos projets résidentiels, disponibles en stock dans nos entrepôts régionaux KdiSolar. Notre philosophie, les modules, onduleurs ou encore systèmes de fixation adaptés à votre offre résidentielle. Tous les détails dans le lien ci-dessous:

KDISOLAR AUSSI ORIENTÉ VERS LE RÉSIDENTIEL

 

  • UN PROJET DE CENTRALE PHOTOVOLTAÏQUE DE HAUTE TECHNOLOGIE BIENTÔT EN OMERGUES

En effet, la commune des Alpes de Haute Provence va bientôt bénéficier d’une centrale PV équipée des dernières innovations technologiques, regroupant ainsi près de 5000 KWc. C’est l’équivalent de la consommation en énergie de plus de 2000 habitants.
Comptant parmi les zones les plus ensoleillées de France, le département participe à l’objectif de développer l’énergie solaire dans la région.

Cette centrale a été conçue afin d’expérimenter pour la première fois en France l’utilisation d’un outil de maintenance prédictive des équipements de production d’une centrale grâce à l’intelligence artificielle.

Ce projet a récemment été élu Lauréat de l’appel d’offre lancé par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE). La décision sur le permis de la construction reste à confirmer et est attendue d’ici la fin de l’année.

 

  • INNERGEX INVESTIT AU CHILI PRÊT DE 93 MILLIONS DE DOLLARS

Le groupe achète un parc solaire de 68 mégawatts et trois contrats d’approvisionnement d’une durée de 11 ans avec une entreprise chilienne, Empresa electrica. Les actifs acquis se trouvent au nord du pays, dans le désert d’Atacama, une région où le rendement des parcs solaires est parmi les plus élevés au monde !

« Le Chili est un marché de premier choix pour nous car il offre des ressources en énergie renouvelable de première qualité, jumelées à une demande énergétique croissante » a fait savoir le président et chef de la direction d’Innergex, Michel Letellier dans un communiqué.

 

  • LE VITRAGE PHOTOVOLTAÏQUE A LA PLACE DU PANNEAU ?

Une jeune entreprise australienne située à Perth a développé une nouvelle technologie photovoltaïque, ClearVue, proposant un atrium vitré générateur d’énergie à l’entrée d’un centre commercial.

Le vitrage développé comprend une couche de PVB (Polybutyral vinylique) à spectre sélectif, intégrée entre deux feuilles de verre. Transparent pour la lumière visible il redirige les rayons infrarouges (IR) vers des cellules photovoltaïques situées dans le cadre de la fenêtre.
Quant au rayonnement ultraviolet (UV) il est d’abord converti en infrarouge puis transmis de la même façon aux cellules situées sur le châssis.

Sur son site, ClearVue explique que son vitrage solaire génère « au minimum » 30 watts/m2, le rendement de conversion énergétique du produit étant de 3,3% de l’énergie incidente. C’est évidemment beaucoup moins que les 15 à 20% des panneaux photovoltaïques traditionnels, mais la surface vitrée de nombreux immeubles contemporains est aussi nettement plus importante que la surface disponible en toiture.

 

  • EN MAYENNE, LE CHANTIER DE LA CENTRALE DE LIVRE-LA-TOUCHE DÉMARRERA EN FIN D’ANNÉE

Plus de 12.000 panneaux photovoltaïques vont être installés sur une ancienne décharge en Mayenne pour produire de l’électricité verte. La centrale sera opérationnelle à l’été 2021. En effet, l’accord définitif a été conclu en début de semaine, c’était la dernière étape avant le lancement du chantier.

Son originalité vient de son installation, puisque le projet va être implanté sur une ancienne décharge de la commune. L’installation prévoit de fournir de l’électricité pour 1800 personnes, évaluant les retombées économiques à près de 75.000 euros pour le territoire.

 

  • L’AUSTRALIE, FUTUR PREMIER EXPORTATEUR D’ÉNERGIE SOLAIRE AU MONDE ?

Les préparatifs du gigantesque projet “Sun Cable” s’accélèrent, ce mois-ci, dans le Territoire du Nord. L’Australie, premier exportateur mondial de charbon, ambitionne de vendre son soleil à Singapour et à d’autres pays asiatiques.

A l’horizon 2027, il pourrait s’agir du futur plus grand parc photovoltaïque au monde (15 000 hectares de panneaux solaires près de Tennant Creek, dans le Territoire du Nord), d’une puissance de 10 GW (l’équivalent de 10 réacteurs nucléaires), destiné à fournir de l’électricité au Northern Territory, à Singapour et à d’autres pays asiatiques.

Objectif affiché par le consortium Sun Cable (financé par les milliardaires australiens Mike Cannon-Brookes & Andrew Forrest) : alimenter le Territoire du Nord en électricité, produire environ 20 % des besoins de Singapour grâce au puissant soleil du désert australien et faire ainsi de Canberra le premier exportateur solaire au monde.

 

  • ARMOR, AMI DU SOLAIRE NANTAIS, FAIT ENTRER LE PHOTOVOLTAÏQUE DANS L’ÈRE DU FLEXIBLE

Dans le solaire, il y a les panneaux solaires et, désormais, les films organiques flexibles. Le groupe nantais Armor est l’un des premiers industriels capables de produire à grande échelle ce nouveau matériau muticouches composé d’une pellicule photoactive en polymère.

Avec Engie et Nantes Métropole, Armor a aussi habillé les brise-soleil de la Cité des congrès de Nantes. Pour accélérer son développement, le groupe a repris l’année dernière la société allemande Opvius, experte dans la mise en forme des films organiques souples pour une foule d’applications.

Les films peuvent ainsi prendre la forme de parements de surface aux formes originales, de « feuilles d’arbre », de drapeaux, de logos ou encore prendre des couleurs différentes. Enchâssés sous verre ou sous polycarbonate, il est aussi possible d’imaginer d’autres usages, comme des garde-corps de balcon.